Assurance auto temporaire : de quoi s’agit-il ? À qui s’adresse-t-elle ?

L’assurance auto temporaire est dédiée aux conducteurs cherchant une couverture à courte durée et non sur une année entière. En raison de cette caractéristique, les contrats d’assurance provisoires affichent en général des garanties limitées et des règles spécifiques.

Ce type de contrat vous intéresse-t-il ? Cet article est fait pour vous.

L’assurance auto provisoire : pour qui et pourquoi ?

Comparateur assurance temporaireIl existe de nombreuses situations dans lesquelles ce type d’assurance est recommandé. Premièrement en cas de véhicule à utilisation réduite, remisé dans un lieu privatif ou sécurisé. Il y a également le cas de suspension ou de résiliation d’un contrat d’assurance auto classique en attendant de pouvoir souscrire un nouveau contrat. On utilise une assurance auto provisoire en cas de voyage dans un pays non couvert par l’assurance de l’automobiliste. Elle est aussi idéale pour l’importation d’un véhicule étranger doté d’une immatriculation temporaire, dans l’attente du certificat d’immatriculation définitif.

L’assurance auto temporaire couvre généralement une période de 1 à 90 jours. Lorsqu’elle dépasse 3 jours de validité, le conducteur est autorisé à circuler à l’étranger. Dans la majorité des cas, le souscripteur doit être âgé d’au moins 21 ans et doit avoir obtenu un permis de conduire depuis 2 ans minimum. Cette formule reste toutefois plus chère qu’un contrat  d’assurance classique. Elle ne peut être recommandée qu’à défaut d’une solution permanente.

Quelles sont les démarches à suivre ?

Les comparateurs d’assurance sont l’un des meilleurs moyens pour trouver l’assurance auto temporaire la moins chère. Découvrez ce site d’assurance provisoire pour consulter les offres les plus intéressantes disponibles sur internet.

Les compagnies d’assurance vérifient en premier l’âge et l’historique du conducteur souhaitant souscrire un contrat d’assurance provisoire. Outre cela, l’assureur exige un certain nombre de pièces justificatives. Il faut entre autres une copie de la carte grise de la voiture sachant que ce document est valable même s’il a été délivré à l’étranger ou s’il n’est pas au nom de l’assuré. Les compagnies demandent également une copie du permis de conduire en cours de validité et autorisant la circulation en France. Il faut également une copie du relevé d’information du conducteur, ou à défaut, une déclaration sur l’honneur des antécédents éventuels sur la route (infractions, sinistres, etc.).

Ces contrats peuvent être traités très facilement et très rapidement. Grâce à un processus d’application simplifié, vous pourrez non seulement prendre des décisions rapides mais également de les mettre en œuvre dans les plus brefs délais.

Ce contenu a été publié dans Assurance auto. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.